Médecine mystique

| Accueil



Bienvenue sur le site consacré à l'ouvrage :
"Reiki, médecine mystique de Mikao Usui",
de Pascal Treffainguy.



Le Reiki est connu au mieux comme une thérapie naturelle pratiquée dans les hôpitaux ou à domicile ; au pire comme une croyance du new-age. Nous avons consacré pas moins de douze ouvrages à la question, traitant des origines et de l’histoire de ses écoles en Extrême-Orient, puis aux Etats Unis et enfin en Europe, des sources d’inspiration possibles de la doctrine et des pratiques du Reiki, ainsi que des postulats scientifiques et des études cliniques légitimant son enseignement et son usage.


Pourtant, la méthode de Mikao Usui ne s’inscrit pas seulement dans le large spectre des ethno-médecines et des thérapies traditionnelles. On la retrouve au Japon dans ce que René Guénon a désigné d’initiations « seigneuriales » ou « mariales », dont le public ne connaît généralement que l'alchimie métallique. Ce type de transmissions, toujours présentes en Islam et auxquelles le Coran consacre sa Sourate XVIII, étaient véhiculées jadis par la Chevalerie médiévale en Europe. Elles disparurent en Occident à la suite de l’interdiction de l’Ordre du Temple, chargé d’en assurer la cohérence et le maintien. St Gilles du Gard en fut un haut lieu, tout comme au Japon le mont Kurama, où Mikao Usui expérimente les effets d’une telle transmission d’influences spirituelles. En effet, consacré à l’art des Samouraïs, la montagne japonaise est aussi un des centres les plus importants de l’initiation impériale nippone ; le site est d’ailleurs l’extension du jardin impérial de Kyoto, haut lieu de l’ésotérisme de l’Ile du Soleil-Levant.

Ainsi, si l'Occident, lors de sa rupture avec la tradition pérenne que marquent la fin des Templiers puis la Renaissance, s'est inspiré de la Maçonnerie opérative, pour conserver intacte la mystique de sa tradition et former la Franc-Maçonnerie, l'Extrême-Orient a entendu maintenir le lien avec
le noyau ésotérique de sa civilisation. Le Reiki s'inscrit dans ce courant initiatique, dont la source est à la racine même de la civilisation nippone, alors que l'on passe du chamanisme à la religion. Tant que les pouvoirs traditionnels sont en place, ce type de transmissions demeurent ésotériques, c'est à dire intérieures et réservées. Lorsque ces pouvoirs disparaissent, il appartient à la noblesse d'aller outre le caractère caché de la science secrète, pour la livrer à tous. Interrogé sur les raisons d'une telle profanation de l'ésotérisme juif, à la veille de la ruine de la civilisation fondée par son ancêtre le roi David, Jésus indiquait : « Et Il (Jésus) leur disait : Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ? Car il n’y a rien de caché qui ne doive être manifesté, et rien n'est demeuré secret qui ne doive venir au jour. Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! » (Marc, IV, 21-23). Il est vrai que le Christianisme est à son origine une initiation, et non une religion ; ce qu'il deviendra avec le Catholicisme. 
 
Le Reiki expose, dans cette perspective de dévoilement, des connaissances normalement tenues secrètes et concernant les "tanden", de mystérieux points du système d'acuponcture, dont la fonction est la clef de la vitalité du corps, et donc de la santé (dans le système oriental du "Ki"). Certes, le texte de St Jean, l'Apocalypse, levait déjà le voile sur cette science, à travers des symboles essentiellement astrologiques. Le récit n'est donc pas une prophétie au sens historique, mais un langage secret, seul compris des initiés chrétiens des premiers temps (1). Les Jésuites, parvenus au Japon et en Chine, redécouvrirent l'ésotérisme en question, perdu par l'Eglise en Occident lorsqu'elle a inutilement persécuté les maîtres de sagesse, chevaliers et de métiers, et s'est violemment opposée à l'Islam. L'un d'entre-eux, le Père d'Entrecolles, écrivait au Père du Halde, deux missionnaires, le 4 novembre 1734. "Le secret chimérique de la pierre philosophale a été en vogue chez les Chinois longtemps avant qu'on en eût les premières notions en Europe. Ce que nos charlatans appellent Grand-Œuvre, ils le nomment "tanden" et promettent de tirer de leurs creusets non seulement de l'or mais encore un remède spécifique et universel qui procure à ceux qui le prennent une espèce d'immortalité".

Ainsi, alors que les Etats Unis d'Amérique sont le bras armé de cette puissance impérialiste hégémonique, à l'image de Rome, qu'est le monde anglo-saxon, le Japon nous a légué une pratique présentant de fortes similitudes avec le Christinanisme originel. Il était donc temps de donner un aperçu du Reiki sous l'angle des initiations seigneuriales, et de le confronter à nos mentalités modernes. 


Pour se faire, cette nouvelle édition de « Reiki, médecine mystique de Mikao Usui » a été mise à jour et ventilée en trois tomes (600 pages A4) :
- Le premier tome présente les documents personnels de Mikao Usui (son manuel de soin et la stèle près de sa tombe) et des articles de presse de l’époque, pour proposer une histoire rigoureuse de l’apparition et du développement de la méthode. Les différentes écoles actuelles y sont présentées d’un point de vue historique et critique.
- Le second tome, destiné aux étudiants de second degré, brosse un large panorama des influences intellectuelles de Mikao Usui, telles qu’elles découlent des documents en question. Divers aspects du Reiki, comme les techniques de méditation et les symboles, sont mis en rapport avec la culture de Mikao Usui, dans le Shintô, le Taoïsme et le Bouddhisme, mais également la médecine orientale (les alchimies internes taoïstes, le massage et l’acuponcture).
- Le troisième tome est consacré aux dérives actuelles du Reiki, notamment sectaires, et aux études cliniques, ainsi qu’aux postulats scientifiques, permettant d’en valider la pratique. Un large commentaire des sources traditionnelles de Mikao Usui conduit à envisager la transmission du Reiki sous le jour des initiations seigneuriales. Ce tome intéressera donc en priorité les enseignants, ainsi que tous ceux qui n’entendent pas séparer philosophie, voire spiritualité, et art thérapeutique.


Ce triptyque est unique et n’a aucun équivalent dans la littérature sur le Reiki. Il propose un panorama exhaustif de la méthode originale et des rares dérives constatées de nos jours. Il livre le cadre intellectuel de référence de Mikao Usui pour expliquer la doctrine et les pratiques du Reiki, et le pourquoi de sa transmission sous forme d’initiations ritualisées, et non seulement un enseignement académique.


Cet ouvrage éclairera les familles des pratiquants, parfois un peu déroutées par le vocabulaire et le caractère exotique du Reiki. Il permettra aux initiés de replacer la transmission qu’ils reçoivent de leur maître de Reiki dans l’arborescence des écoles, et de discerner ce qui est originel et ce qui a été ajouté par la suite. Le premier tome a été salué comme un moyen pertinent de discerner de possibles récupérations sectaires ou trop commerciales de la découverte de Mikao Usui. Les tomes 2 et 3 ont été favorablement accueillis par la communauté des praticiens de Reiki. Un lecteur s’est notamment exclamé : « J’ai dévoré votre livre, quelle somme de travail ! Je suis conquis par votre désir de clarté et de vérité ».


Pascal Treffainguy ou bLama-nGakpa Detchen Kunzang Trinley est un pratiquant et un enseignant du Bouddhisme tantrique, du Naïkan et du Reiki. Auteur et conférencier reconnu, il a collaboré à et/ou a inspiré l’élaboration de plusieurs sites Internet et ouvrages consacrés au Reiki.


Sites Internets de l’auteur :
http://reiki.onlc.fr
http://naikan.onlc.fr
http://reiki-naikan.onlc.fr
http://tantrisme.onlc.fr
http://imperium.onlc.fr
http://tarot.onlc.fr
http://web.mac.com/ptreffainguy


Note.
(1) Un résumé de cette science est donné dans notre ouvrage gratuit "Imperium".

© Pascal Treffainguy et Editioun vun Killebierg, Luxembourg.



.
Japon

Crédit photos : Wikipedia - Tous droits réservés